“Mémoires d’Algérie”
Un livre d’Alexandre ROSADA

paru aux Editions L’HARMATTAN.

Extrait de la Postface de l’ouvrage par Jean Yves Faberon, Président du Cercle Algérianiste de Nouvelle Calédonie.
“C’est bien à la mémoire du peuple Pieds-Noirs que ce livre est dédié, c’est bien à leur droit à la mémoire qu’il sert, c’est le devoir de mémoire qu’il exerce.”

Un ouvrage d’Alexandre Rosada qui précise :
Pourquoi devrait-on se satisfaire de l’Histoire officielle lorsqu’on évoque le passé de certains pays ? Pourquoi ne pas chercher à connaître la vérité, par soi-même, au nom du droit de savoir ? Une fois ceci posé, comment faire ? Dès lors, il m’est apparu sur la question de l’Algérie Française plus honnête et utile de demander directement à ceux qui ont vécu personnellement cette histoire de m’en parler. Ici en Nouvelle-Calédonie certains de ces Pieds-Noirs se sont installés et enracinés. Ils forment une des nombreuses communautés de la mosaïque calédonienne et ont aussi œuvré comme tous les autres à construire ce pays. Avec ce livre, j’ai voulu leur demander de me dire simplement leur ressenti sur leur temps passé en Algérie Française, pendant ces années de lumières puis d’ombre. De me parler de ce pays. L’ont-ils aimé ? Comment ont-ils vécu l’altérité avec les Arabes, et puis comment s’est installé le temps de la guerre, de la barbarie, du départ forcé, lâché par la mère patrie. Et après les déchirements, les blessures, et l’exil, comment se sont-ils reconstruits et ont-ils réussi ou pas à oublier ce pays “perdu” pour eux ? Ce livre est à la fois le témoignage de quelques-uns de ces Pieds-Noirs, et aussi une transmission de leur mémoire aux générations futures.

Add Comment

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires