Laisser parler son Cœur

Ecouter son cœur afin d’obéir à son roi. Ecouter son pardon et en être digne.
Il s’agit  maintenant de comprendre le sens et la portée d’être pleinement soi-même, afin de travailler à sa perfection.
Pour moi l’objectif est évident, me libérer de ce qui ne m’appartient pas, l’ignorance et le fanatisme. Et si la raison est utile un temps, elle ne procure « que » connaissance et intelligence.

Alors, il faut aller plus loin et rechercher la parole, l’écouter, l’utiliser par l’intuition et le sentiment, en clair laisser parler son cœur. Il faut me semble-t-il, traduire cet enjeu de l’émotion, transmutée et métabolisée en langage, certes parfois désordonné, mais toujours concernant.
Etre à l’écoute de mon cœur, libérer ma voix intérieure en la dominant, pour enfin me sentir libre, de penser, d’agir, c’est-à-dire « être qui je suis ».
Tel un chevalier errant en quête d’aventure, je suis  guidé par mon étoile et l’esprit divin.
L’errance est une voie pour lire les traces qui donnent ses couleurs à toute destinée sur les voies de l’amour.
Oui, je voulais vivre en amour, vivre en gloire d’humain, pour montrer la puissance de ma présence à la vie cosmique, et faire partie, humblement, de la création. M’accorder au cosmos, tel est mon enjeu.
Avec un tel bagage et cette nouvelle prise de conscience, je suis rempli d’allégresse et je sais qu’en écoutant cette voix de vérité je ne ferais plus fausse route.
Ce  que je vivais comme des déchirements intérieurs, je peux le mettre en harmonie et cicatriser mes blessures, me rendre moins vulnérable, en somme.
Par cette nouvelle lumière je peux devenir Un, et réaliser l’Unité en moi.

Nous humains, savons qu’au-delà du sombre et des tourments, rayonne la lumière de l’esprit du principe.
Ainsi, alors que paraissait l’étoile du matin, ma route devenait celle de la recherche, de nouvelles vérités.
Il fallait cependant que je m’abandonne à la réflexion.
Mon cœur purifié de toute haine devait se mettre en ordre avec l’univers. Je devais investir la voie spirituelle, pour exprimer cette harmonie tant attendue.
Lentement j’élevais mon regard, faisant le silence intérieur , je me laissais  pénétrer par la présence immatérielle de mon confident bienveillant, mon miroir intérieur, celui dont j’ai besoin.
Mon serment, cette alliance contracté avec la vertu et les hommes vertueux, m’oblige par le signe et le contresigne. Je m’interroge. Dois-je retourner dans la caverne ? Y méditer à nouveau, analyser et comprendre ?

Il était minuit et près de la grotte, la fontaine ruisselait toujours. Je m’assis sous un rai de lumière et repris un à un les événements passés.
Pour retrouver les assassins du Grand Sage,  un étranger inconnu m’avait mis sur le chemin.
Cette sorte d’ange planté au cœur d’un arbre feuillu, m’avait soufflé quelques mots qui me semblaient énigmatiques. Je me souviens que mon ami Azael, me disait qu’il faut toujours chercher l’idée derrière le symbole.  Je compris qu’il me fallait prendre conscience de la transgression de la matière pour diriger mon esprit vers un plan vertical et spirituel.
Plus encore la diversité de mes ressentis, réunis par la parole d’or, me permettrai d’accéder au coffre de mon cœur renfermant le plan.
Dans la cité que nous sommes, plusieurs principes cohabitent et au-dessus de tous,
le « Spiritus Mundi », le monde spirituel de la tradition.
Accompagné de  ce principe nous exprimons notre voix unique, et rayonnons de notre propre lumière.
Une lumière abstraite et pourtant visible, au travers de deux luminaires, le soleil et la lune, projection de notre propre esprit et de notre propre cœur.
Equivalence et complémentarité, l’un préside le jour, l’autre la nuit. Le soleil reste celui qui éclaire et la lune celle qui réfléchit. Leur forces s’équivalent.
Il en va de même pour notre cerveau et notre cœur. Le premier est le lieu de la raison, le second celui de l’intuition et de l’émotion. Si notre cerveau réfléchit nos idées et forge la connaissance, notre cœur illumine notre être par son rayonnement.
Hermès, Triple en sagesse, ne nous enseigne-t-il pas ?  ” Tu deviendras ainsi le maître du plus haut et du plus bas. Car avec toi est la lumière des lumières, aussi les ténèbres fuiront elles devant toi.”

De cette découverte je peux désormais, interroger le ciel sur ses promesses. Ainsi je m’aperçois que je parle au moment où tout le monde est muet. La parole peut naître et faire vivre le céleste par l’intermédiaire de mon cœur.
Expulsé, hors de ma propre matrice je poursuis ma propre destinée sur ce fondement très saint.
Désormais je sais que capter les énergies de l’invisible devient possible, afin d’entendre ma parole articulée. Ainsi, non pas comme un devin, ni comme la pythie de Delphes, mais en toute humanité, la découverte des mots sacrés me permettent d’être.

Tout est ainsi mené à son terme. Je vois désormais clairement la haine et je comprends l’amour de la sagesse. Je me réjouis d’être devenu ce que je suis.
Mon parler vrai me distingue, et je reste en paix face aux disputes. L’esprit de la discorde ne mérite que soucis. J’aime plaire aux bons et j’aime leur compagnie.
Le calme et la sérénité du devoir accompli m’obligent.
Au-dessus de moi brille la voûte étoilée.
Une étoile y brille plus intensément.
Mon unité me glorifie.

Après ce songe, je me levai tel un nouvel individu. J’avais le sentiment d’avoir trouvé la Sophia, la sagesse, en humble humain promis à sa finitude.
La sagesse du Dao de-Jing nous rappelle ses vertus :

“Celui qui se dresse sur la pointe des pieds ne peut se tenir debout.
Celui qui étend les jambes ne peut marcher. Celui qui se met en vue, reste obscur.
Celui qui est satisfait de lui n’est pas estimé. Celui qui se glorifie est sans mérite.
Celui qui est orgueilleux cesse de croître.
Ces façons d’agir pour le Dao, ne sont que vomissures et tumeurs qui répugnent aux êtres.
C’est pour cela que le Sage ne suit pas cette voie”.

Avec cette proximité spirituelle, j’entrevoyais toujours la possibilité du perfectionnement.
Cela fait de moi, un homme vrai, en toute circonstance.

Alexandre Rosada © septembre 2020

Add Comment

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité