Au moment de l’exposition coloniale de 1931 une centaine de Kanak de Nouvelle Calédonie avait été envoyé
à Paris pour présenter la culture de leur pays, qui était fort méconnue, à l’époque
Mais les Chefs Kanaks, hommes et femmes de la Grande Terre et des Iles qui composaient cette expédition culturelle, furent trompés
sur le but du voyage par un homme d’affaire peu scrupuleux, et les Kanak furent montrés et humiliés comme
des “animaux sauvages” au Jardin d’acclimatation du Bois de Boulogne, en métropole.
Dans le film de 13 minutes nous expliquons cette tromperie,  avec des historiens comme Joël Dauphiné,
mais aussi des témoins de métropole qui ont vu les Kanak à cette époque.
Nous allons jusqu’en Allemagne, à Francfort où les Kanak furent aussi “exhibés” au public
par le biais de la compagnie de cirque Hagenbeck.
Comment en est-on arrivé là ?
L’époque Coloniale, était elle propice à montrer la différence Humaine de manière caricaturale et raciste ?
Une réflexion sur l’altérité menée avec l’historien internationalement
connu Pierre Miquel, ainsi qu’avec Pascal Blanchard de l’Achac.

EXPOSITION COLONIALE KANAK 1931

Add Comment

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires