Calédonien, ancien Déporté Résistant

Dernier déporté de la Grande Guerre vivant en Nouvelle-Calédonie, Edmond Chartier, interviewé par Alexandre Rosada, retrace le douloureux parcours de ceux qui furent internés dans les camps de la mort.
Sa leçon de vie est celle d’un être humain qui n’a pas de haine vis-à-vis de ses bourreaux et qui a réappris à vivre, tout en ayant l’envie inlassable de transmettre aux jeunes le vécu d’hier, afin que cette expérience puisse servir, tant au présent que dans le futur.
Pendant quelques mois, j’ai rencontré Edmond Chartier dans son appartement de Nouméa. Nous avons souvent avant de travailler échangé sur la vie de tous les jours. Edmond Chartier était un homme de cœur. Il  avait l’élégance de l’intelligence. Ensuite nous passions au plus difficile pour lui, retourner dans l’enfer du passé qui l’avait marqué. Sa générosité ont permis son témoignage. Souvent son épouse restait avec nous, très discrète et humble, elle ne perdait jamais rien de nos échanges.
Ce livre a été pour moi également une épreuve, car mon premier, mais aussi l’occasion d’une rencontre avec des personnes remarquables.

L’ouvrage est édité aux Editions HUMANIS

Add Comment

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires