Quelques élements biographiques


2002
2003
rosada 2004
Rosada 2007
Rosada2007


Formé à la Société Générale de Presse, une agence de presse écrite située avenue de l'Opéra à Paris, A.Rosada
à débuté comme Journaliste Rédacteur en 1985 avant de devenir
Journaliste Grand Reporter en 1993 dans l'audiovisuel public.
A ce jour statutaire du Groupe France Télévions, à RFO, il a collaboré
à TF1, pour des émissions comme Temps X et Carnets de Bord,
et à la rédaction nationale de France 3 pour Soir3 et le 19/20.

A RFO il a débuté en 1988 par les DOMTOM.
Il a séjourné plusieurs fois dans les rédactions locales de RFO, notamment aux Antilles
en Polynésie Française, à Mayotte et en Nouvelle Calédonie.

Revenu à RFO Paris pendant une dizaine d'années, il a été l'auteur de plus d'une cinquantaine de documentaires télévisés sur
l'altérité.
"Le regard Colonial" "Le chevalier St Georges" "Esclavage au USA" "Images Noires"
"Carnaval du Monde" "Cannibales et Vahinées" "Franc Maçonnerie et Outremer"
ainsi que des co-productions
avec Arte "Les antillais de Métropole"
et pour France 3 "La ville Outremer" pour l'émission Sagacités .



Revenu en Nouvelle Calédonie, en l'an 2000, comme Grand Reporter 1 Radio, il a produit une émission hebdomadaire
sur les écrivains calédoniens, de l'Océanie et du Grand Pacifique intitulée "Caraktères".
Il a aussi produit des documentaires
radiophoniques historiques intitulés "Histoires Pays-Pays d'Histoire" et dont certains ont été diffusés sur France Culture,
notamment "Chants Kanaks 1931".


Nommé le 16 décembre 2002, comme Rédacteur en Chef à RFO Mayotte dans l'Océan Indien, Alexandre Rosada
a pu mener
une expérience d'encadrement dans une rédaction bilingue Télé et Radio
qui lui a été très profitable en terme de management.

Des émissions comme "Regards" et "Mayotte Sports" ont été créées et
améliorées pour un bilan professionnel qui a vu une augmentation de 13% de l'offre Information, et ce,
à moyens et effectifs constants.
Des magazines et Documentaires ont aussi été achevés comme
"Rencontre avec Younoussa Bamana" "La Laïcité en Questions" "Le Naufrage du Sam Son"
ou "Le foncier à Mayotte".


En Août 2004 il a souhaité revenir en Calédonie, et il a été nommé, Grand Reporter 2 en Nouvelle Calédonie,
mais cette fois dans le Nord du pays à Koné.
Il a pu y réaliser notamment des centaines de reportages de "proximité",
mais aussi des magazines comme "Femmes en Mouvements", sur la place des femmes du Nord dans la vie politique,
un magazine historique sur un déporté communard "Joseph Delaville Leroulx"
et un documentaire au moment de la sortie d'un livre évènement sur l'oeuvre politique de Jean Marie Tjibaou
par le philosophe Hamid Mokkadem intitulé "Ce souffle venu des ancètres".
Cette immersion d'une année et sept mois dans la "brousse" calédonienne,
lui a procuré une nouvelle expérience humaine et professionnelle enrichissante.

En avril 2006, Alexandre Rosada est revenu dans le Sud, à Nouméa, où il a couvert
tous les secteurs de l'actualitée Calédonienne.

Des reportages économiques, sociaux, politiques et culturels, pour la Rédaction, mais il anime aussi
des magazines de débats et de sociétés comme
"Forum" un magazine d'une heure quinze avec 8 invités maximun issus
de la société civile, ou du monde institutionnel ou politique, ainsi que "Parler Vrai" une autre émission de débats de société.

Chaque année 8 émissions FORUM sont budgétées et les thématiques sont sociétales et/ou politiques.
Citons notamment "Internet en Calédonie", en 2005, "Le Surrendettement" et
"Le système des retraites" en 2006 ou "Le marché de l'Automobile" en 2007, et "Forum sur le dialogue social" en 2008.
En 2009 plusieurs émissions FORUM ont aussi été réalisées
comme "Faire de la Politique autrement" ou encore "La jeunesse Calédonienne : Avenir et Perspectives" sans oublier
" Quel destin économique commun ? "
Pour des raisons budgétaires et d'organisations l'émission Forum a été suspendue jusqu'à nouvel ordre.

Pour autant l'autre grand rendez vous d 'A.Rosada en télé reste hebdomadaire.
Depuis 2008 il prépare et présente l'émission "Parler Vrai".
...Cette émission sociétale a notamment permis d'accroître "l'access prime time" de la chaine locale.

Le Principe est simple ; 3 invités débattent sur un thême de société afin
de mieux accompagner les évolutions du Pays.
...Du Destin commun, à l'Accord de Nouméa, ou à l'exclusion sociale...
...Du Pacs, à l'Homophobie, au Cannabis, à l'Environnement, à la Délinquance, ou à la Défiscalisation...

En 2009 sa durée est passée de 13 à 20 minutes hebdomadaires, et elle est proposée aux Calédoniens en deux parties, avec rediffusion
intégrale le lendemain matin à 6h30.
Parallélement à cette activité, A.Rosada est aussi revenu en 2009, à la réalisation de documentaires historiques de 26 minutes.
Il a notamment produit "Le sucre au Pays de l'Or Vert" sur l'histoire de l'industrie sucrière en Calédonie
au 19éme siècle, pour une diffusion locale en mai 2010.

L'année 2010 est resté centrée sur la TNT Outremer installée avec succés.
Ainsi 8 chaînes Nationales ont fait leur apparition dans le Paysage local,
ce qui a augmenté l'offre de programmes pour les télespectateurs du Pays
et ré-orienté les missions de la chaine locale tandis que
l'année 2011 a permis de relever encore de nouveaux défis, notamment avec un ancrage trés fort dans la population calédonienne de l'émission "PARLER VRAI".
De 13 a 20 minutes puis à 26 minutes en access prime time le dimanche soir, les themes abordés dans l'émission, sur l'évolution Institutionnelle de la Calédonie
ou les questions d'identités et de cohésion sociale font de ce rendez-vous un passage obligé des décideurs, des politiques, du mouvement associatif et des citoyens calédoniens.


Précisons enfin qu'Alexandre Rosada à publié trois oouvrages aux éditions Amalthée en 2010.2011 et 2012.
Un ouvrage sur un déporté résistant "Edmond Chartier".Un roman intitulé "La montagne de la vérité" et Un ouvrage initiatique "Sortir du Désert".




Vos réactions :