Histoires Pays..
..Pays D'Histoire

PAUL ROBINEAU,
Calédonien, Parachutiste, S.A.S
...au Service de la France Libre
!

Un documentaire radiophonique
de
Radio Nouvelle Calédonie (RNC)

...C'est à un homme de conviction et de décision que nous avions consacré notre émission en ce début 2002, et ce,pour la date anniversaire du 8 Mai 1945. Le regretté Paul Robineau, disparu en février 2006, a été en effet un chef de guerre lors de la deuxième guerre Mondiale. Ancien combattant le plus décoré de la Nouvelle Calédonie il a fait partie de ces Calédoniens courageux et audacieux qui ont choisit l'engagement et l'action.
Tout au long de notre émission il nous avait dit comment il avait répondu à l'appel du Général de Gaulle. Parti dans le froid et la grisaille de l'Ecosse il devient alors un Parachutiste. Plus tard en Irlande il entrera dans le corps de SAS (Special Air Service). Ainsi a-t-il pu participer à la Libération de la Bretagne, de Paris et des combats sur la Loire, alors que les Allemenands tentaient de regagner le Nord.

Agé de 86 ans au moment de notre entretien Paul Robineau n'avait rien perdu de sa mémoire, bien au contraire. Il aimait parler sans détours et c'est pour cela qu'on l'appréciait.
Malgré le temps et l'action il avait su garder cet enthousiasme des premiers jours. Ainsi peut-il dans une première partie de notre émission radio nous parler de sa famille, et du Nouméa d'autrefois dans lequel il vivait, prés de la Cafat au centre ville. "Mon enfance s'est trés bien passée dit-il.
Ce que j'ai le mieux réussit, ce sont les tours de cons, et j'en suis fier !
".
Il nous raconte aussi comment la Calédonie de l'époque était isolé tant dans la région pacifique qu'avec la Métropole.

Aprés des études au Lycée Lapérouse de Nouméa, Paul Robineau rentre en Métropole et acquiert une formation de dessinateur d'études d'aviation. Il effectue son service militaire à Paris et rejoint la Calédonie en 1938 puis entre au bureau d'étude du Nickel. Mobilisé en 39, il nous raconte la période de flottement qu'a vécut le Pays entre Vichystes et Gaullistes. Lui et d'autres entendrons l'appel du Général et ils s''engageront dans les Forces Française Libres (FFL).

Puis vient le temps du départ. Retenu à Nouméa lorsque part le 1er Contingent du Bataillon du Pacifique, et ce malgré son envie d'y aller, Paul Robineau s'embarque dans le 2 ème contingent en compagnie de 7 autres Calédoniens et des officiers, de la mission d'Argenlieu. C'était le 3 mars 1943.
Nous revivons quelques uns de ces moments d'émotions grace à des textes lus de son livre paru aux Editions du Cagou intitulé "Paras Calédoniens de la France Libre".
Aprés deux semaines à Sydney,et un voyage épuisant Paul Robineau arrive à Glasgow puis Londres.
Viennent ensuite les années d'apprentissages en Irlande, comme parachutiste et instructeur. Puis l'entrée dans le Corps des SAS au camps d' Auchinleck en Ecosse.

La dernière partie de l'émission est consacrée aux batailles de la Bretagne,puis de la Libération de Paris et les combats sur la Loire. Paul Robineau nous les fait revivre avec sa verve inimitable et avec beaucoup de précisions. Il nous dit son émotion au moment du "baroud" quand ses mains tremblaient sur ses armes mais qu'il fallait tuer sinon il aurait été tué !
"Jamais poursuit-il, je n'aurais souhaité cela mais j'ai fait une guerre de Chef et, même si j'ai morflé, je suis toujours débout" !!

Nous les Calédoniens sommes quand même tous revenus c'est ce qui compte conclue-t-il avant de saluer tous ses camarades de combats. Il a été décoré de la Légion d'Honneur "au péril de sa vie" précise t il, ce qui est autrement pus important que ces décorations qu'on distribue aujourd'hui un peu à tout le monde...!

"Histoires Pays-Pays d'Histoire" une émission
proposée préparée et réalisée par ALEXANDRE ROSADA.

AR 2002

Cliquez et réagissez :