Le "Groupe 78" à l'Anse Vata  en Septembre 1974.

   Histoires Pays,
      Pays d 'Histoire...

 
 


Meeting de l'Union des Jeunesses Calédonienne en 1973.

Aujourd'hui :

 L'Evolution Calédonienne de 1969 à 1975...

 
  2éme et dernière partie...

     Du réveil Mélanésien à   Mélanésia 2000...

Mercredi 28 AOut à 12h20 et Samedi 31 Aout à 9H sur Radio Nouvelle Calédonie.

...Parler d'un telle période dans l'Histoire Caéldonienne, c'est tout simplement parler d'une époque riche en évolutions et en mutations pour le Caillou...
En effet alors que la Calédonie est en pleine croissance économique avec les effets du Boum du Nickel qui se feront sentir jusqu'en 1974, le pouvoir central métropolitain fait appliquer les Lois Billotte localement et reprends des prérogatives à l' Assemblée Territoriale, c'est aussi le moment du retour des étudiants calédoniens de métropole où ils ont vécut pour certains MAi 68, et la naissance en Calédonie de multiples formations politiques mélanésiennes, sans oublier la revendication identitaire qui va se formuler jusqu'en 1975 , et culminer au travers du Festival Mélanésia 2000. C'est dire si la période est riche tant économiquement que socialement que politiquement !

Nous commençons cette Deuxième et dernière Partie par le retour des étudiants calédoniens de la métropole où se sont déroulé les évènements étudiants de Mai 68...Kareen Cornaille nous précise que le contexte politique du Pacifique était aussi en évolution.."1962 avait vu l'indépendance des Samoa, en 68 c'est le tour de Nauru, en 70 Tonga et Fidji et plus tard dans la période la Papouasie Nouvelle Guinée, c'est une opportunité pour les mouvements balbutiants mélanésiens de faire entendre leur voix"...De plus la vie politique locale connait un "effritement "nous dit Olivier Houdan, l'UC perd de son hégémonie et les petits partis émergent tant à droite qu'à gauche". Parmi ces mouvements celui des "Foulards Rouges" va naitre spontanément...nous dit Niddoish Naisseline, grand chef et homme politique. Il nous relate l'affaire du tract rédigé par Fote Trolue et Yéweiné Yeweiné écrit en lifou et maré, son arrestation par les forces de l'ordre, le procés qui s'en est suivit  ainsi que l'origine du nom des Foulards Rouges. Déwe Gorodé se souvient des premières réunions politiques du mouvement auxquelles elle a assisté. Jean Paul Caillard nous raconte cette époque ou il fallait "faire entendre sa voix". Je ne renie rien de cette époque précise Déwé Gorodé au contraire, c'est une partie de ce qui a fait ce que je suis maintenant et je suis contente d'avoir vécut cela.

D'un point de vue économique nous sommes encore dans les effets du Boom du Nickel, Janine Descamps se souvient avoir "dormi sous la tente" et avoir "mis un an a retrouver son container de déménagement"...Sur la mine l'ambiance était "à la solidarité et tous participaient" dit-elle. Politiquement du coté de l'Union Calédonienne une fracture se produit et Yan Céléné Uréguéi fonde l'UNMC pour faire valoir son idée "d'autonomie interne".
Bernard Brou nous dit que l'UC en 1971 n'a pas la majorité à l'Assemblée Territoriale et ce pour la première fois.
Mais voila que se profile la crise du Nickel, la cassure se fait sentir à partir de la mi-71 et les calédoniens ne l'ont pas compris nous explique Jean Lanchon...
Le temps des désillusions arrivent pour certains calédoniens surrendettés...
François Doumenge, nous dit que cette crise du Nickel à accrue une "conscience de classe", un malaise un mal vivre vécut par les gens de l'intérieur et les gens des villes.
C'est aussi le temps des Grèves avec un conflit entre la SLN et le Soenc..."2 mois de grève dure" que nous rappelle Gilbert Drayton...



  Mélanésia 2000
1er Festival Mélanésien
du 3 au 7 Septembre 1975. et créé
par Jean Marie Tjibaou.

L'année 72 démarre en chansons avec la venue sur le Caillou de quelques vedettes, mais plus sérieusement c'est aussi le démarrage des grands projets économiques. "J'ai construit la 1ére ferme de crevettes en Baie de St Vincent" nous dit François Doumenge...Sortent aussi de terre les fameuses tours de Magenta.
L'année 73 est marqué par une année électorale importante nous raconte Bernard Brou...c'était le 1er Ballotage de l'histoire de la Nouvelle Calédonie...C'est aussi l'année de l'apparition de l'Union des Jeunesses Calédoniennes, nous raconte Max Chivot son fondateur.Il nous parle des motivations de ce mouvement d'ouverture et pluri-ethnique.William Trongadjo nous parle d'une  tournée en brousse avec un film sur François Mitterrand. Jean Paul Caillard nous dit que ce mouvement avait rencontré un bon écho auprés de tout les Calédoniens...et
quelques mois plus tard le "Réveil Mélanésien" se poursuit. Courant 1974 des incidents se produisent au moment du 14 juillet. Les Foulards Rouges et le Groupe 78 prennent des positions sur les biens Kanak.
"L'idée d'indépendance était dans les esprits et l'engagement une valeur forte" nous dit Elie Poigoune, fondateur du Groupe 78.

Ainsi le 24 septembre le Groupe 78 commet-il  une nouvelle action à l'Anse Vata. Elie Poigoune et Henry Bailly sont arrétés et incarcérés. L'UJC se montre solidaire lors du procés et se trouvent à leur tour inquiétés par la justice nous raconte Jean Paul Caillard. L'année 74 est aussi l'année de l'élection présidentielle. Valéry Giscard D'Estaing est élu. Olivier Stirn est le nouveau secrétaire d'état aux Dom Tom.
Ces perturbations politiques Calédoniennes nous dit François Doumenge sont  en réalité "la traduction des inquiétudes, liées à l'aprés boom minier". 

En 1975 Olivier Stirn visite le Caillou, et dans la foulée une mission territoriale part à Paris. Mais un blocage se produit lorsque Yan Céléné Uréguéï n'est pas reçu par le Président Giscard D'Estaing comme il le souhaitait. A son retour sur le territoire "l'idée d'indépendande est évoquée en Juin 75" nous dit Olivier Houdan.

A cette revendication politique va s'ajouter une revendication culturelle avec l'organisation du Festival Mélanésia 2000 par Jean Marie Tjibaou. Une manifestation qui va rappeler à tous la culture Kanak. Deux mille "acteurs" y participeront, et 50 mille visiteurs s'y rendront nous dit Frédéric Angleviel. Certains partis progressistes mélanésiens critiqueront pourtant cette fête nous expliquent Elie Poigoune, et Basile Citré, mais on s'aperçoit aujourd'hui que cet évènement était fondamental précise Frédéric Angleviel.

En conclusion cette période de 1969 à 1975 a été trés importante nous dit François Doumenge car la Calédonie a connu un essor sans précédent.

"Nous sommes à la fin d'une étape de terciérisation poursuit il et le pays va retourner d'içi 10 ans à une production industrielle métallique avec les projets miniers en cours". "
Il y aura un retour des choses dit il, et si on n'appelera pas cette étape "un nouveau Boom" on parlera de "retour aux sources"  précise-t-il. La Calédonie aura accompli un certain cycle dit il et elle reviendra à ce qui a fait son originalité dans les années 60.


 
Le livre de Bernard Brou.


"Histoires Pays-Pays d'Histoires "
un Magazine radiophonique réalisé par