Emission hebdomadaire sur Tele Mayotte.
Cette semaine :

Entretien avec Ahmed Mohamed,alias BABADI, auteur compositeur interprête mahorais...



Interview à Mtzamboror.


Interview à Mtzamboror


Ahmed Mohamed alias  BABADI.

"REGARDS" version française préparée par Alexandre Rosada .
"REGARDS" version mahoraise
préparée par Abdou Mohamed Kaphet.
Diffusion les 25 et 27 mai 2004
sur Télé Mayotte.

Dans cette émission nous allons à la rencontre de Ahmed Mohammed, plus connu sous le nom de BABADI, artiste mahorais qui prépare la sortie de son cinquième CD.
Nous avons enregistré cet entretien en bordure de mer, à M'Tzamboro, dans la commune où Babadi est aussi employé de Mairie chargé de l'aménagement.
Sa personnalité est attachante. Il nous parle de son enfance. Et lève le voile sur l'origine de son surnom...
De père mahorais-malgache et de mère grande comorienne, cette double culture en quelque sorte, lui donne une ouverture toute particulière sur la région.
Né à Pamandzi il a passé sa "jeunesse" à Acoua puis à Hamjago avec ses frères et soeurs.
Il nous livre des anecdotes, comme la rudesse de l'école coranique, et l'épisode du "rocher glissant"...plus tard à l'adolescence il nous raconte ses frayeurs à traverser le cimetière du village peuplé d'autant de djins que dans son imaginaire...De bons moments qui vont alors prédisposer Babadi à créer son monde intérieur riche et à s'orienter vers une carrière artistique...
Mais à 17ans c'est la métropole qui le happe...Il va vivre à Valence, prés de Lyon et Marseille. C'est le premier contact avec l'hiver, le froid et la neige..C'est aussi le premier contact avec la musique grâce à ses deux frères de la Grande Comore. Déja eux sont musiciens et connus là bas. Ainsi Gilbert et Georges Mlanao, professeur de musique, vont initier le jeune frère Babadi à la guitare et au métier de choriste.




Mais parallèlement Babadi n'en délaisse pas pour autant ses études, carà cette époque il obtient son BEP et Bac Pro dans le Bâtiment.
Ce goût pour l'habitat nous dit il, lui vient de cette époque, les années 80, au cours de laquelle Mayotte se re-construisait, notamment aprés le passage du cyclone Kamissy. Babadi veut apporter sa pierre et même devenir architecte.
Il entre dons à l'école d'architecture de Grenoble. Hélas il s'arrête en 4ème année...car les études coûtent chers dit il et pèsent lourd...
Pourtant en 2000, fort de son savoir, Babadi retourne à Mayotte et commence à travailler dans un cabinet d'architecture à Cavani, puis apprenant qu'un poste vacant est disponible à la mairie de Mt'zamboro il postule et depuis s'occupe de l'aménagement de la commune. Il partage avec nous son avis sur l'habitat à Mayotte.
Comment ré-organiser l'espace, comment faire vivre la tradition au milieu de la modernité...etc...



Nous poursuivons l'émission sur la musique, et aprés avoir sorti 4 albums Babadi travaille désormais sur le cinquième.
Il nous parle de son style. Le "reggae mahorisé"...Qu'est ce que c'est ?
Il évoque les collaborations artistiques avec Bedja, Baco et Alpha ainsi que les thêmes de ses chansons, tournés vers la société, la politique, et contre l'injustice. "Il faut réagir dit Babadi, ne pas se laisser aller, avoir l'esprit citoyen, et surtout l'esprit critique". Dans nos textes des artistes comme moi ou M'Toro Chamu nous posons les problèmes et commençons à porter un nouveau regards sur notre condition à Mayotte.
Babadi nous livre aussi sa manière d'appréhender la région des Comores, et nous digressons sur le thême de la xénophobie exacerbé à Mayotte par la forte pression de clandestins.
Cela nous entraine sur le terrain politique. Que pense Babadi de la politique à Mayotte. Et un jour sera t il attiré par une carrière politique...?

Réponses dans l'émission REGARDS de ce mardi 25 et jeudi 27 mai 2004 sur Télé Mayotte.




Réalisation : Maoulida avec toute l’équipe technique de RFO-Mayotte.

Une production